Interview de Emmanuel GUICHARD-Délégué général ELIPSO

Interview de Emmanuel GUICHARD-Délégué général ELIPSO

 1. Pouvez-vous nous présenter votre fonction et les missions d’Elipso en quelques mots ?

ELIPSO est l’association professionnelle qui représente les fabricants d’emballages plastiques (rigides et souples) en France. Nos entreprises présentes sur tout le territoire français emploient 38 000 collaborateurs dans 320 entreprises (majoritairement des PME) pour un chiffre d’affaire annuel de 8,1 milliards d’euros.

Elipso a pour fonction d’accompagner les entreprises dans l’évolution de leurs emballages, de diffuser la connaissance autour des règlementations en vigueur et à venir et de porter la parole de l’industrie de l’emballage plastique et souple auprès des pouvoirs publics.

 2. Ces récentes années et notamment 2020 avec le Covid ont montré que le monde de l’emballage plastique a dû faire preuve de résilience : au sortir de ces temps troublés, quels points forts pour la profession pensez-vous pertinents de capitaliser pour le Juste Emballage, cher au CNE ?

ELIPSO est très attaché à la notion de juste emballage. Cette crise sanitaire ne doit cependant pas nous dévier de nos objectifs : autant d’emballages que nécessaire, aussi peu que possible. C’est cette notion de « juste emballage » qui prend alors tout son sens. Mais le regard sur les emballages s’ouvre. Leurs fonctions réelles de transport, conservation et protection sont de nouveau mis en évidence. La sécurité d’approvisionnement, la contribution à la société, l’accès à des aliments sûrs, l’écoconception des emballages, l’utilisation de matériaux recyclés et l’évitement des emballages inutiles -quel que soit le matériau -tels sont les défis de notre époque. Le secteur de l’emballage tous matériaux confondus doit s’engager davantage dans cette démarche responsable afin d’éviter les emballages à moitié vide de certains produits comme l’a récemment dénoncé Foodwatch. Ils doivent s’adapter parfaitement et épouser la forme du produit en faisant preuve de créativité et d’innovations. Que ce soit en termes de formes, de couleurs ou d’innovations, l’emballage plastique a repoussé sans cesse les limites de la créativité.

Il est primordial de rappeler les principaux bénéfices de l’emballage en général tout au long de cette crise sanitaire, répondant aux attentes des consommateurs.  Protection, conservation, allongement de la DLC, consommation fragmentée ou nomade, sécurité sanitaire tout au long de la chaîne logistique doivent souligner l’importance cruciale et fondateur de l’emballage plastique. Il faut noter une mobilisation sans précédent de notre industrie pour continuer l’activité économique du pays et à approvisionner la grande distribution et nos concitoyens aux côtés des industriels de l’agroalimentaire. Certains industriels ont fait preuve d’initiatives solidaires et ont adapté leurs lignes de production afin de délivrer aux hôpitaux : gants, gels hydroalcooliques, visières de protection, blouses pour le personnel soignant. Cette crise sanitaire a mis en lumière de façon épisodique notre secteur et celui de l’agroalimentaire.

Dans le même esprit, quels axes d’améliorations à envisager ?

Le secteur de l’emballage doit encore davantage pousser le curseur de l’écoconception au plus haut et de développer les filières de recyclage afin de démontrer que l’emballage n’est pas un déchet mais une ressource, une richesse. Sensibiliser encore davantage nos concitoyens sur le geste de tri et la valeur de nos emballages quel que soit les matériaux avec Citeo et Gestes Propres notamment s’avère une étape essentielle pour booster le taux de recyclage. Associer davantage le monde du recyclage à nos communications peut aussi constituer un challenge intéressant pour notre profession.

La campagne menée par Foodwatch est totalement en cohérence avec notre démarche et les engagements du secteur. Une industrie pleinement engagée dans le champ de l’économie circulaire ne peut que cautionner le juste emballage.

https://www.foodwatch.org/fr/sinformer/nos-campagnes/transparence-et-scandales/arnaques-sur-letiquette/petition-plein-de-vide/

3. Comme l’a écrit le CNE, l’emballage vient en réponse de nouveaux modes de consommation et de nouveaux canaux de distribution (E-commerce) : pensez-vous que l’emballage plastique et souple a un rôle à jouer, par exemple en E-commerce ?

Reprendre le CP sur isotherme. CP ELIPSO du 10 juillet 2020 sur le e commerce et les emballages isothermes et réfrigérants

http://www.elipso.org/wp-content/uploads/2020/07/CP-Elipso-Isotherme-Juillet-2020-v4-final.pdf

 4. En tant qu’administrateur du CNE, quels sont les sujets que vous souhaiteriez que le CNE investigue dans le cadre de groupes de travail ?

  1. Les emballages à moitié vide (campagne Foodwatch)
  2. Vrac/ emballages
  3. Sécurité sanitaire rôle de l’emballage
Fermer le menu