Entretien avec Karima BOUKOUNA – Logistique et chaine d’approvisionnement ASLOG (Association française de la Supply chain et de la Logistique).

Entretien avec Karima BOUKOUNA – Logistique et chaine d’approvisionnement ASLOG (Association française de la Supply chain et de la Logistique).

Karima BoukounaPouvez-vous nous présenter votre métier  en quelques mots ? (Philips puis ASLOG)

Je suis une professionnelle de la Supply chain et des activités Service au sein de Philips France (activité Lighting et actuellement, Healthcare). A ce titre, je manage les équipes en charge des processus amont de prévisions (S&OP), de préparation des offres, de saisie de la commande, du suivi jusqu’à la livraison des produits chez nos clients professionnels ou grand public et la facturation. Cette fonction recouvre également les activités de service en lien avec le support technique, le SAV et la satisfaction clients en général.

Récemment responsable du centre de distribution européen de Philips Lighting, j’ai veillé à ce que les attentes de nos clients soient retranscrites dans la préparation des palettes/colis et dans les engagements de nos transporteurs pour une livraison au bon moment, avec le coût et niveau de qualité requis.

C’est tout naturellement que j’ai rejoint l’ASLOG (Association de la Supply chain et Logistique) en 2014.

 

Pouvez-vous nous parler des missions et des activités d’ASLOG ?

L’ALSOG est une association de professionnels au service des entreprises pour les aider à enrichir leur vision stratégique et tactique, leur plan d’actions opérationnels pour les rendre plus performantes.

L’ALSOG a pour mission de :

  • Sensibiliser les directions d’entreprises sur la contribution majeure de la supply chain à la conduite des affaires
  • Encourager les entreprises à impliquer les directions logistiques et Supply Chain aux premières places des comités de direction
  • Promouvoir les enjeux, les principes et les métiers de la suppl chain dans tous les milieux économiques,
  • Faire entendre la voix de nos métiers auprès de tous les acteurs institutionnels et privés au niveau régional, national et international.

Parmi les activités majeures de l’ASLOG, nous trouvons :

  • L’organisation de séminaires d’informations sur des sujets d’actualité
  • La mise en place de groupes de travail (dîts LAB) sur des sujets stratégiques ou représentant des enjeux majeurs pour les acteurs de la supply chain et de la logistique (Achat et Supply Chain, e-logistique, Logistique urbaine, Intralogistique, Supply Chain Agile, Emballage, Innovation, RH, Santé). Le groupe de travail CNE/ASLOG sur l’Emballage en est un.
  • Le lancement en Janvier 2016 du Benchmark – Supply Chain 2020 afin d’évaluer la maturité de la Supply Chain des entreprises en se comparant à la Supply Chain idéale de 2020 avec les résultats du benchmark de l’ASLOG
  • La Journée de la logistique – 21/04/2016 afin notamment de promouvoir nos métiers auprès des institutions, des étudiants et du grand public
  • Le Networking : bénéficier d’un réseau de proximité via le maillage que nous créons avec les organisations régionales
  • L’existence d’un Site Internet, véritable portail de la profession : portefeuille de savoirs, annuaire électronique
  • La diffusion d’annonce d’emplois et offres de stages

A ce titre les membres de l’ASLOG sont activement impliqués dans l’animation des conférences, séminaires et groupes de travail. J’ai pour ma part, animé le groupe de travail sur l’Emballage.

 

Quels enjeux forts existe-il entre le monde de l’emballage et ASLOG de votre point de vue ?

L’ASLOG regroupe plus de 400 entreprises et institutions (soit plus de 1500 personnes en réseau) agissant dans le domaine de la supply chain et de la logistique à des fonctions diverses (opérationnelles, consulting, Direction…). De ce fait, la plupart d’entre elles sont confrontées au quotidien à des problématiques liées à l’emballage (Juste emballage, optimisation des coûts de stockage, de transport ; l’ergonomie, la solidité, le recyclage, la qualité et l’adéquation des emballages primaires, tertiaires, secondaires ; la prise en compte des exigences marketing, réglementaires, des normes…).

Les enjeux sont à la fois économiques, marketing et commerciaux, d’excellence opérationnelle, de service, d’innovation et de santé publique. Au regard de l’intérêt des membres de l’ASLOG pour le sujet, le LAB emballage a été créé et la collaboration avec le CNE s’est présentée comme une évidence. Le Guide des bonnes pratiques fournira indéniablement des pistes d’amélioration aux adhérents et de ce fait, confirme le rôle de l’ASLOG en tant qu’association ayant vocation à accompagner les entreprises à devenir plus performantes.

 

Existe-t-il des problématiques, des préoccupations d’ASLOG en relation avec l’univers du couple produit-emballage qui mériteraient d’être documentées ?

Le CNE peut-il jouer ce rôle pour certaines de ces préoccupations ?

Parmi les problématiques et préoccupations de l’ASLOG en relation avec l’univers produit-emballage, il me semble pertinent de pousser ensemble la réflexion sur les exigences produit-emballage liées à la logistique urbaine et l’omni canal.

Il me semble que le CNE peut être un contributeur majeur à une certaine veille technologique qui serait en phase avec  les problématiques d’innovation sur lesquelles les membres de l’ASLOG souhaiteraient avoir plus de visibilité et d’information.

 

Vous avez participé à l’élaboration du document récent suivant : « emballages et Logistique », pouvez-vous nous dire ce que vous retenez de cette expérience, sur le format des réunions, sur le livrable (document), sur l’organisation en général ? ASLOG est-elle prête à renouveler l’expérience au sein d’un prochain GT ?

Il s’agissait d’une première pour moi et globalement le format m’a tout à fait convenu : réunions espacées, pas trop longues. Le format n’est pas, à mon sens, contraignant. J’ai pu m’organiser suffisamment à l’avance pour assister à la majeure partie des réunions de travail. Grâce à la diversité des intervenants (chercheurs, avocats, associations, industriels, distributeurs, expert R&D…) et l’efficacité des tables rondes, les échanges étaient riches et le résultat final est complet et très concret.

En tant que membre de l’ALSOG, je pense que l’expérience pourra tout à fait être renouvelée sur la base de sujets à définir ensemble.

 

Le CNE sait que ASLOG souhaite pérenniser la relation avec le CNE au-delà du groupe de travail, pouvez-vous nous en dire plus ? (conférence, etc.) ?

Nous souhaiterions que les membres du CNE et des groupes de travail réunis par le CNE puissent rencontrer nos membres dans le cadre de séminaires avec table rondes ou conférences. Il est important de donner de la visibilité sur les livrables des groupes de travail afin de :

  • Partager les résultats et interagir avec nos adhérents ;
  • Identifier les centres d’intérêts des professionnels et s’en inspirer pour définir les groupes de travail à venir ;
  • Mettre en lumière la collaboration entre nos deux organisations et motiver les adhérents à rejoindre les groupes de travail ;
  • Pérenniser ainsi la collaboration.

 

Avez-vous des suggestions pour renforcer les activités et ainsi la visibilité du CNE ?

Pour se rendre visible, le CNE doit «  se montrer » et communiquer au-delà de son site internet et des groupes de travail qui réunissent un nombre limitée de personnes.

Nous pourrions envisager d’organiser des déjeuners / cocktails, permettant la rencontre des membres du CNE et des adhérents ASLOG ; ceci afin de faire connaitre les activités du CNE, son rôle, ses actions, ses évènements majeurs et les sujets sur lesquels nous travaillons ou aimerions travailler ensemble.

Fermer le menu